Les Roms occupant le terrain du futur centre d'entraînement évacués — PSG

Solenn Plantier
Octobre 12, 2017

Désireux de s'installer à Poissy pour son futur centre d'entrainement ultra-perfectionné, le Paris Saint-Germain est actuellement en train d'acquérir le terrain lui permettant d'effectuer les travaux.

Karl Olive, le maire LR de Poissy, a salué "l'efficacité des autorités ". Selon l'édile, 150 personnes ont été évacuées dans le calme, encadrées par une cinquantaine de policiers, en présence du sous-préfet des Yvelines Stéphane Grauvogel. Une d'entre elle, dont une petite fille a besoin d'un suivi médical, a été relogée à l'hôtel. "Le reste des Roms est reparti par ses propres moyens", a aussi indiqué le maire. Un bus avait été mis à disposition des personnes évacuées mais il n'a pas été utilisé.

Destruction des baraquementsPeu après 09H00 jeudi, les pelleteuses ont commencé à détruire les premiers baraquements, au nombre d'une cinquantaine d'après le maire.

Le terrain qui appartenait à l'établissement public foncier d'Ile-de-France va donc pouvoir être cédé vierge de tout occupant au PSG, qui prévoit d'y construire d'ici 2020 un centre d'entrainement avec notamment 14 terrains de football et un mini-stade, ainsi que des installations pour les centres de formation. Ce dernier avait pris le 31 août un arrêté municipal enjoignant les Roms installés sur ce terrain en bordure des autoroutes A13 et A14 à quitter les lieux sous 48 heures.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL