Lufthansa va reprendre une grande partie de la compagnie Air Berlin

Xavier Trudeau
Octobre 12, 2017

En septembre dernier, Lufthansa manifestait son intention d'acquérir les 38 avions court-courriers qu'elle louait jusqu'à présent à Air Berlin qui a déposé le bilan le 15 août 2017.

Lufthansa se frotte les mains et touche au but.

L'accord dévoilé par Carsten Spohr correspond au maximum de ce que Lufthansa pouvait espérer. Deuxième compagnie aérienne outre-Rhin, Air Berlin avait reçu au total 16 offres de reprise totale ou partielle, mais seuls Lufthansa et easyJet avaient été retenus pour poursuivre les négociations jusqu'à ce jeudi 12 octobre, date limite fixée par les autorités à Air Berlin pour trouver un repreneur pour une partie de ses actifs.

Cela signifie que les vols Air Berlin continueront pour le compte de ses repreneurs, via des contrats de location avec services, qui permettent au repreneur de louer des avions avec leur équipage pour utilisation sur leurs propres lignes. Le montant de la transaction n'a pas été annoncé.

Proposition de 300 millions d'euros?

Air Berlin a précisé dans son communiqué que sa filiale Niki et sa division régionale LG Walter (LGW) n'étaient pas en faillite et qu'en conséquence, ces activités se poursuivraient.

EasyJet, qui est présent dans un autre aéroport berlinois, celui de Schönefeld, discute de l'achat de 27 à 30 appareils mais l'affaire pourrait tomber à l'eau, selon des informations de presse.

Le président de Lufthansa a ajouté que l'opération recevrait sans doute l'autorisation de l'Union européenne d'ici la fin de l'année.

L'action Lufthansa gagnait 2,8% en Bourse de Francfort vers 8 heures 30 GMT, plus forte hausse de l'indice Dax 30, en réaction aux propos de Carsten Spohr et à des appréciations favorables de courtiers.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL