" "Mantes-la-Jolie : " Un crime d'une violence inouïe " devant la cour d'assises

Claudine Rigal
Octobre 13, 2017

Mustapha B. a été condamné à 30 ans de prison, ce jeudi, par la cour d'assises des Yvelines. Le 24 juillet 2012, Mustapha B. s'était rendu au petit matin au commissariat de Versailles avec ses enfants et son frère pour s'accuser du meurtre de sa compagne de 24 ans, dans l'appartement familial du quartier du Val-Fourré.

Les faits remontent à la nuit du samedi au dimanche 22 juillet 2012 et ont eu lieu à Mantes-la-Jolie. "C'est un crime d'une violence inouïe ".

Ce soir-là, l'accusé dit être "devenu enragé " quand, après être rentré chez lui, sa femme lui aurait dit avoir été victime de viols par plusieurs individus. Il l'a d'abord fouettée avec un câble Ethernet, puis l'a frappée avec une ceinture en cuir, alors que leurs quatre enfants de 1 à 6 ans se trouvaient au domicile. Pour l'accusation, Mustapha B. aurait également procédé à une relation sexuelle non consentie avec la victime après lui avoir infligé tous ces coups. Sur son corps, le médecin légiste a noté 81 hématomes et ecchymoses ainsi que sept côtes cassées, précise le quotidien. Toutefois, les lésions n'ont pas entraîné la mort, a indiqué l'expert médico-légal à la barre.

"Je l'aimais, je ne voulais pas la perdre".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL