OM, première titularisation de Mitroglou

Solenn Plantier
Octobre 17, 2017

Mais, après une reprise de tête détournée par le gardien strasbourgeois, Kostas Mitroglou a su jouer les renards de surface pour permettre aux Phocéens de limiter la casse dans un match devenu fou (3-3, 88eme). " Il est dans les bons coups".

A la mi-temps, l'OM pense que le match va basculer en sa faveur en deuxième période au regard du beau visage affiché pendant la première mi-temps...qui va parfaitement débuter. C'était le cas de Thierry Laurey mais aussi de Rudi Garcia, qui n'a pas digéré de voir Adil Rami "se faire sauter " par Bakary Koné sur le but du 2-2. Maintenant il peut faire plus et un peu mieux. Encore faut-il lui laisser un peu de temps, pour connaître l'équipe et savoir ce qu'on attend de lui.

Même s'il a perdu la grande majorité de ses duels (28% selon Opta), l'attaquant n'a jamais rechigné et s'est montré disponible. Il a d'ailleurs tenu la longueur, alors qu'il revient de blessure et qu'il semble encore en surpoids, et en manque de vivacité; même s'il a parfois tiré la langue, Kostas Mitroglou s'est battu jusque dans les dernières minutes. Il a marqué, c'est bien pour la confiance. "Ce que je retiens, c'est qu'il s'est créé pas mal d'occasions".

5 tirs, dont 3 cadrés. C'est un peu plus costaud, un peu plus physique. Pourtant, l'ancien monégasque, relégué sur le banc. est en première position des dégâts latéraux de ce recrutement. Après la rencontre, Rudi Garcia a confié qu'il avait apprécié le match de celui qui devrait vite s'imposer comme une évidence au poste d'attaquant à l'OM.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL