Opération robotisée sur un enfant de 6 ans — Scoliose

Evrard Martin
Octobre 10, 2017

Les services de chirurgie de l'enfant et de neurochirurgie ont réalisé avec succès une chirurgie robotisée sur la colonne vertébrale d'un enfant à partir d'exercices de simulation intégrale sur impression 3D avec SimUSanté®.

C'est une nouvelle " première mondiale " pour l'hôpital français; au CHU d'Amiens, le 28 septembre dernier, le Robot Rosa a participé à une opération chirurgicale effectuée sur un enfant atteint d'une scoliose évolutive.

Pour rendre la station assise à Louis, les chirurgiens souhaitaient procéder à la mise en place de vis ilio-sacrées. Les essais se sont déroulés sur un mannequin équipé d'une reproduction exacte et en impression 3D de la colonne vertébrale de l'enfant.

Le petit Louis peut désormais s'asseoir, une grande victoire pour l'enfant lourdement handicapéLouis peut enfin s'asseoir.il respire aussi beaucoup mieux.

L'aide précieuse d'un robot nommé ROSA®

. " Les difficultés de l'opération et sa potentielle longue durée ont pu être levées pour la première fois pour ce type de chirurgie, avec l'aide du robot ROSA " déclare avec une fierté légitime Le CHU d'Amiens. Cet établissement était le terrain idéal pour mener une telle intervention en raison de son équipement: il compte trois robots, dont un dédié à la simulation.

"Il s'agissait de poser des vis dans le bassin et des crochets en haut du dos, reliés par des tiges pour redresser l'enfant". "La pose des vis de sept millimètres de diamètre dans un couloir osseux de huit millimètres à proximité des racines nerveuses reste très complexe et rare, elles sont volumineuses au regard de la petite taille des os de l'enfant", a expliqué Richard Gouron, le chef de service de chirurgie de l'enfant cité par France Bleu.

"A chaque simulation, on améliorait le temps (de l'opération)", témoigne le docteur François Deroussen, chirurgien orthopédique pédiatrique à l'origine du projet.

"Les incisions sont moins grandes grâce au robot, il y a moins de douleur post-opératoire, et la possibilité pour le patient de s'asseoir plus rapidement" qu'avec la technique conventionnelle classique, poursuit le Pr Gouron. Corsets et rééducation n'étaient plus suffisants pour l'enfant qui souffrait d' une scoliose grave et dont le dos était courbé à plus de 50 %. La perspective de formalisation d'un protocole pourrait bientôt permettre à d'autres centres cette prise en charge à leurs patients et d'être formés à ces techniques à SimUsanté®. Après ce succès, un traitement chirurgical identique est d'ores et déjà programmé pour quatre autres enfants.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL