Procès d'un séropositif accusé d'avoir volontairement transmis le Sida — Royaume-Uni

Evrard Martin
Octobre 8, 2017

Avant de rencontrer ses partenaires, ce dernier trouait ses préservatifs avec pour objectif de les contaminer. Il aurait contaminé au moins 4 hommes et tenté d'en contaminer 6 autres. Cachant sa séropositivité, ce coiffeur écossais insistait pour avoir des rapports sexuels non protégés.

Le tribunal a également eu la preuve selon laquelle Daryll Rowe a déjà appelé l'une de ses victimes et a rigolé au téléphone en lui disant qu'il était séropositif. Après leur rencontre, Darryl Rowe envoyait des SMS pour leur annoncer qu'ils étaient peut-être infectés, par exemple: "Peut-être que tu as de la fièvre". Un autre homme s'était rendu compte de la supercherie en examinant le préservatif après leur relation sexuelle: Le préservatif était troué. Tu ne l'as même pas remarqué!

Le procès de cet homme de 26 ans s'est ouvert à Brighton, dans le Sud du Royaume-Uni et il devrait durer six semaines.

A ses amants, il assurait ne pas être atteint par le VIH. Mais ils s'inquiètent face à son refus de se faire vacciner contre des maladies communes comme la pneumonie et surtout il refuse de prendre des antirétroviraux, pouvant ralentir le développement du virus et rendant le malade moins contagieux. J'ai joui en toi et j'ai le VIH LOL. En France, 150.000 personnes vivent avec le Sida. Il est accusé d'avoir infecté consciemment ses partenaires avec le virus du sida. En revanche, on ne contracte pas l'infection lors des gestes courants de la vie quotidienne: baisers, étreintes, poignées de mains, partage d'objets personnels, ingestion d'eau ou de nourriture.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL