Radars: 92% des recettes financent la lutte contre l'insécurité routière

Xavier Trudeau
Octobre 17, 2017

Les radars automatiques servent-ils vraiment à financer la lutte contre l'insécurité routière? Ces derniers s'interrogeaient sur l'affectation des recettes issues des différentes amendes liées aux infractions routières.

C'est un rapport qui veut mettre fin à l'idée reçue du "radar pompe à fric". Dans un document publié mardi, le ministère explique que près de 92% des recettes des radars automatiques sont bien consacrés à la lutte contre l'insécurité routière et notamment à l'amélioration du réseau routier. Seulement 8% des recettes des amendes servent à désendetter l'Etat. Ainsi, 91,8 %, soit 845,2 millions d'euros, des amendes dues aux radars routiers sont consacrés à la lutte contre l'insécurité routière, notamment par la rénovation des infrastructures routières.

Cette partie de redistribution est divisée entre l'agence de financement des infrastructures de transports de France (AFITF), les collectivités territoriales et la Délégation à la sécurité routière (DSR).

Et utiliser principalement pour le bitumage du réseau routier national, la mise en sécurité de tunnels, le percement de galeries de sécurité, la pose de panneaux de signalisation intelligents.

Au total, 4 398 radars sont implantés en France, explique le ministère, qui indique par ailleurs qu'ils ne sont pas installés "en considération d'intérêts financiers, mais uniquement pour contribuer à la réduction des morts et des blessés sur nos routes", relate Ouest-France.

Pour la première fois, elles devraient dépasser le milliard d'euros en 2018.

Face à ces critiques persistantes, l'Etat a décidé de développer en détail l'utilisation de ces recettes à travers un rapport officiel de 46 pages qui sera présenté aux assemblées parlementaires avant l'examen du Projet de loi des finances pour 2018.

Quant au nombre d'infractions, relevé par les radars automatiques, celui-ci est passé de 20,3 millions en 2015 à 25,6 millions en 2016, soit une hausse de 26,5 %.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL