Salah Abdeslam débouté de sa plainte contre un député français

Claudine Rigal
Octobre 12, 2017

Ce jeudi 12 octobre le tribunal de Grande Instance de Nanterre a tranché et débouté Salah Abdeslam de toutes ses demandes, comme l'a indiqué l'avocat de Thierry Solère à LCI.

Le député des Hauts-de-Seine avait eu l'occasion de visiter Fleury-Mérogis - où Salah Abdeslam est placé sous vidéo-surveillance - le 29 juin 2016, dans le cadre du droit des parlementaires à visiter les prisons. Salah Abdeslam devra assumer les frais de procédure engagés par Thierry Solère, estimés à 500 euros. Le parlementaire avait décrit les conditions de détention de M. Abdeslam dans le Journal du dimanche. Or, le JDD n'a pas été poursuivi.

Le député dépeignait un Salah Abdeslam "fatigué et nerveux" et décrivait l'intérieur de sa cellule comme ses faits et gestes, rappelle L'Express sur son site internet. "Il s'est parfumé et a déroulé son tapis de prière rouge".

"Il était en survêtement et T-shirt sombre, cela fait une semaine qu'il ne porte plus la djellaba, et il a noué autour de sa taille une veste, avant de se mettre à genou, tourné vers l'Est". Frank Berton, qui était à l'époque avocat du terroriste présumé, avait dénoncé "des déclarations scandaleuses et attentatoires aux Droits de l'Homme" et un "mépris" des droits de son client.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL