Selon la DGCCRF, 35% des avis ne sont pas authentiques sur Internet

Xavier Trudeau
Octobre 11, 2017

Selon une enquête menée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et publiée le 6 octobre, 74% des internautes ont ainsi déjà renoncé à acheter un produit à cause de commentaires négatifs et 41% ont déjà réalisé un achat spontané après avoir lu un avis positif.

Ce taux de non-conformité s'expliquerait "en grande partie par la présence récurrente de pratiques commerciales trompeuses", souligne le rapport.

Si vous avez l'habitude de consulter les avis sur internet avant d'acheter un nouvel ordinateur, une crème hydratante ou de réserver un hôtel en ligne, sachez que vous avez sûrement déjà eu affaire à beaucoup, beaucoup de faux commentaires.

Cette pratique (très répandue dans les domaines de l'hôtellerie, la restauration, les services entre particuliers et certains organismes de formation), valorise de manière déloyale certaines entreprises, dans un contexte où 41% des internautes affirment avoir déjà réalisé un achat spontané suite à un avis positif.

La DGCCRF a effectué 127 actions de contrôle et visé 60 professionnels.

L'instance dit avoir envoyé 17 avertissements à des professionnels (et six procès verbaux), pour sanctionner ces pratiques. Certains "gestionnaires d'avis en ligne" affirment ainsi que leurs commentaires ont été certifiés, alors.

La certification NF Z 74-501 permet de garantir aux consommateurs que les avis qu'ils consultent proviennent d'expériences de consommation d'auteurs identifiés. Celles-ci se traduisent le plus souvent par la rédaction de la part des professionnels eux-mêmes d'avis favorables sur leur propre entreprise.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL