Sur le point de trouver un accord avec Mediaset — Vivendi

Xavier Trudeau
Octobre 10, 2017

Tim, dont Vivendi est le principal actionnaire, et Canal+, filiale du groupe français, ont en effet le projet de créer une co-entreprise, et en cas d'accord, Mediaset pourrait fournir des contenus italiens. Olivier Tosseri pour Les Echos nuance toutefois quaucun accord ne pourra être signé sans la validation de lautorité italienne de régulation des télécoms (Agcom). Le quotidien économique transalpin évoque également la baisse exigée par les autorités de la participation de Vivendi dans Mediaset, qui passerait de 29 à moins de 10%. Plusieurs rencontres auraient déjà eu lieu et les discussions seraient à un point assez avancé pour que soit impliqué en plus des avocats des deux parties le secrétaire général de Vivendi, Frédéric Crépin selon le quotidien italien.

Le journal Il Sole 24 Ore a rapporté samedi que les deux parties espéraient parvenir à un accord avec une audience au tribunal prévue le 19 décembre. Elle intervient dans le cadre d'actions engagées par la famille Berlusconi pour réclamer tant l'exécution du contrat d'avril 2016 sur l'achat du bouquet payant Mediaset Premium que des dommages et intérêts pour la rupture de cet accord.

Vivendi, accusé de "manipulation de marché " par Fininvest qui le soupçonne d'avoir fait chuter artificiellement l'action de Mediaset pour mener à moindre coup son raid éclair qualifié "d'hostile " dans son capital, chercherait à faire retomber la tension.

Citant des sources proches du dossier, Bloomberg écrit que Vivendi envisage de dédommager Mediaset à hauteur d'un milliard d'euros.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL