Une nouvelle réforme du brevet des collèges dans le cartable de Blanquer

Xavier Trudeau
Octobre 12, 2017

Le ministère de l'Éducation nationale Jean-Michel Blancher, planche sur de nouveaux aménagements à la réforme du diplôme national du brevet de 2016. Un projet d'arrêté est en cours de rédaction et devrait être divulgué le 19 octobre devant le Conseil supérieur de l'Éducation, pour un avis purement consultatif.

La réforme du brevet des collèges mise en place par Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre de l'Éducation sous la présidence de François Hollande, n'aura duré qu'un an. Cependant le changement pour 2018 "n'a rien de révolutionnaire", assure Le Monde. Le brevet continuera à reposer en partie sur des épreuves finales, en partie sur du contrôle continu.

Le brevet 2018 se déroulera sous quatre épreuves, selon le projet d'arrêté. C'est le retour à un examen par matière, plus classique avec quatre épreuves écrites, en français, maths, histoire-géo et sciences et un oral dont la matière n'est pas encore définie. La part de ce dernier sera réduite. Jusque-là, il comptait pour 400 points et l'examen seulement 300 sur un total de 700. Dans la nouvelle version, les épreuves finales devraient de nouveau peser exactement autant que le contrôle continu (soit 400 points sur 800). Cette formule, qui divisait en deux blocs - scientifique et littéraire - les épreuves, n'aura donc pas eu le temps de se rôder.

Le français et les mathématiques gagnent en importance dans ce nouveau barème, avec 100 points chacun, au lieu de 50 précédemment. Les élèves pouvaient donc avoir le brevet avant même de passer les épreuves de fin d'année.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL