13-Novembre: deux ans après l'horreur, Macron rend hommage aux victimes

Claudine Rigal
Novembre 13, 2017

Alors que le chef de l'Etat rend hommage ce lundi aux victimes des attentats du 13 novembre 2015, Sophie Dias raconte son combat pour que l'on oublie pas son père.

Michaël Dias, fils de la seule victime des explosions autour du Stade de France lors des attentats du 13 novembre 2015, est venu expliquer ce lundi dans Bourdin Direct pourquoi il ne saluera pas le président de la République lors de la cérémonie de commémoration prévue à Saint-Denis. Dès neuf heures, Emmanuel Macron s'est rendu au stade de France, à Saint-Denis, cible des attaques de deux kamikazes.

Sur chaque lieu, une minute de silence sera observée devant les plaques commémoratives.

Il estime par ailleurs que " le Président Macron s'est efforcé depuis son élection de faire oublier les victimes, en supprimant tout d'abord le Secrétariat d'Etat qui leur était dédié. Emmanuel Macron se rendra ensuite sur les sites des terrasses parisiennes ciblées par le commando djihadiste, Le Carillon, Le Petit Cambodge, La Bonne Bière, le Comptoir Voltaire, la Belle Equipe et enfin au théâtre du Bataclan. Il débutera ainsi au Stade de France, à Saint-Denis, en compagnie des élus locaux, et notamment la présidente de région Valérie Pécresse. Deux ans jour pour jour après les attentats les plus meurtriers de l'histoire du pays, "je ne crois pas du tout que la France soit au bord de la rupture", a déclaré Edouard Philippe.

Sophie Dias fait partie, depuis sa création, de l'"association 13 novembre: fraternité et vérité" qui aide les blessés mais aussi les familles de victimes des attaques du 13 novembre 2015.

Vers midi le chef de l'État se rendra sur la place de la Mairie du XIe arrondissement où l'association de famille de victimes Life for Paris organise une cérémonie se terminant par un lâcher de ballons, comme l'année précédente.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL