14 % de demandeurs radiés en un an et demi — Contrôle des chômeurs

Xavier Trudeau
Novembre 9, 2017

Plus d'un an et demi après avoir été généralisé par Pôle emploi, le contrôle de la recherche effective de travail par les chômeurs ne fait pas ressortir l'existence de bataillons de " profiteurs ": selon nos informations, 86 % des personnes contrôlées ont démontré qu'elles remplissaient bien leurs obligations.

Le quotidien précise que 86 % des personnes contrôlées ont démontré qu'elles remplissaient bien leurs obligations, et sur les 14 % radiées in fine, seules 40 % étaient indemnisées par l'Unedic, les autres soit relevant du régime de solidarité (23 %), soit ne touchant plus rien (36 %). Les débats se sont envenimés en 2013 quand le ministre du Travail d'alors, François Rebsamen, a fait part de sa volonté de les renforcer, y voyant (comme le patronat) un remède aux offres d'emploi non pourvues. En cas de récidive, la sanction possible est de six mois.La mise en œuvre du contrôle, qui avait suscité une levée de boucliers à gauche et chez les syndicats, repose aujourd'hui sur 200 conseillers dont l'objectif n'est pas forcément de faire du chiffre mais d'essayer de remettre les chômeurs dans un cadre effectif de recherche d'emploi.Ces conseillers disposent d'un ensemble d'outils: contacts téléphoniques, reprise en main du dossier, menace d'une radiation. Le nombre des demandeurs d'emplois était composé d'un tiers de chômeurs aléatoires, de 60% de demandeurs d'emploi ciblés (après une formation par exemple) et le reste était constitué de chômeurs signalés, détaille Les Échos. Ce faisant, les résultats globaux sont conformes à ceux qui avaient été mesurés lors de l'expérimentation en Poitou-Charente, où le même dosage avait été pris. 55 étaient dans les règles stricto sensu, 20, après avoir été remobilisées ou accompagnées, ont pu revenir dans les clous. Seulement 14 avaient fait l'objet de radiations avec suspension des droits pendant 15 jours.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL