Alain-Fabien Delon : il se lâche sur son père

Pierre Vaugeois
Novembre 24, 2017

Car à 23 ans, Alain-Fabien Delon marche sur les traces de son père, avec qui il partage une ressemblance frappante. "On ne se parle pas beaucoup". Il n'y a pas de mauvaises relations mais il y a juste rien en fait. "On fait nos trucs chacun de notre côté et ça se passe très bien". Concernant sa carrière d'égérie de mode, il disait par exemple ne réclamer aucune "reconnaissance " de la part de son illustre papa acteur et assurait poser pour Dior et d'autres marques avant tout pour être "fier de (lui)-même ". "Nous ne sommes pas une vraie famille", confie-t-il pour commencer avant d'accabler son paternel.

Des gens gentils qui l'ont invité dans leur maison et sont amicaux et font tout pour lui. En plein tournage de "My Little Princess", d'Eva Ionesco, Alain-Fabien Delon a accordé cette semaine une interview au quotidien autrichien Die Press. "Et il se plaint encore". Notamment quand il a été condamné à cinq mois de prison avec sursis pour un coup de feu accidentel tiré lors d'une soirée. "C'est la même chose pour un fils d'un acteur", explique Alain-Fabien. "Le fils d'un boucher a 80% de chance de devenir boucher". "Enfant gâté", comme il le reconnaît lui-même, il a pensé que ce serait facile, vu son nom de famille: "Je croyais être le meilleur, j'ai cru qu'ils m'attendaient tous". Une base solide pour tout reprendre à zéro.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL