Après sa rencontre avec Macron, Hariri dévoile ses futurs projets

Claudine Rigal
Ноября 20, 2017

Emmanuel Macron souhaite élever la France au rang de médiateur principal pour "construire la paix " au Moyen-Orient.

Il est bien libre de ses mouvements. "Je remercie Emmanuel Macron pour son soutien", a déclaré pour sa part Saad Hariri après un entretien avec le président de la République, suivi d'un déjeuner à l'Elysée, auquel sa femme et l'un de ses fils avaient aussi été conviés.

"Hariri a quitté l'aéroport de Ryad à bord de son avion privé et en compagnie de son épouse pour l'aéroport du Bourget" près de Paris, a annoncé la Future TV samedi vers 01h20.

Le premier ministre libanais a démissionné le 4 novembre alors qu'il était en Arabie saoudite, donnant lieu à moult spéculations.

Macron "poursuivra ces échanges avec d'autres dirigeants internationaux dans les prochains jours", a ajouté la présidence.

Cette annonce intervient alors que le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian est reçu jeudi après-midi par M. Hariri dans une résidence à Riyad en Arabie saoudite où il séjourne depuis l'annonce de sa démission. Il s'agira donc d'une invitation "amicale pour discuter avec lui et accueillir le Premier ministre d'un pays ami de la France", comme l'a précisé M. Macron lors d'une conférence de presse au sommet social européen de Göteborg.

"Le président a reçu ce matin un appel téléphonique de M. Hariri l'informant qu'il se rendra au Liban pour participer à la célébration de la Fête de l'indépendance", a indiqué la présidence libanaise sur Twitter.

"Ces déclarations sont hasardeuses, fondées sur des informations erronées et ne servent pas la stabilité dans la région", a déclaré le ministère saoudien des Affaires étrangères. Le même jour, le président libanais accuse l'Arabie saoudite de restreindre la liberté de son premier ministre.

Détenteur de la nationalité saoudienne, M.Hariri, 47 ans, possède une résidence à Riyad où sa famille est installée.

D'autres rapports

Discuter de cet article