Bruxelles voit la France sous les 3% en 2017 — Déficit

Evrard Martin
Novembre 9, 2017

Elle a d'ailleurs rabaissé ses prévisions de taux de chômage pour 2017 et 2018, tablant désormais respectivement sur 9,1% et 8,5%.

Les risques que l'évolution économique soit meilleure ou moins bonne qu'escompté sont globalement équilibrés, a jugé la Commission.

Dans l'Union, la Commission a identifié trois risques principaux: le Brexit, la forte appréciation de l'euro et l'augmentation des taux d'intérêt à long terme.

Les prévisions automnales de la Commission européenne sur la croissance de l'économie russe en 2018 ont aussi progressé par rapport aux pronostics du printemps, passant de 1,4% à 1,6%.

"Étant donné que les négociations relatives aux conditions de retrait du Royaume-Uni de l'UE ne sont pas encore achevées, les prévisions de la Commission pour l'année 2019 reposent sur l'hypothèse purement technique d'un maintien du statu quo en ce qui concerne les relations commerciales entre l'UE-27 et ce pays", a précisé la Commission. Elle anticipe ensuite un léger ralentissement en 2019, à 1,6%.

La Commission européenne a revu à la hausse ses prévisions de croissance du PIB russe en 2017, à 1,7% au lieu de 1,2%, indique un communiqué de l'organisation, cité par Kommersant. Pour en sortir, il faut que ce déficit soit pendant deux années consécutives sous la barre des 3% du PIB.

Pour la première fois, l'exécutif européen a donné des prévisions pour l'UE à 27 (donc sans le Royaume-Uni), en plus de celle pour les 28.

Le gouvernement français avait été contraint de revoir à la hausse jeudi dernier son déficit public pour 2018, de 2,6% à 2,8%, en raison des remboursements que l'État va devoir effectuer après l'annulation de la taxe sur les dividendes.

Pour l'UE à 28, la Commission a aussi rehaussé ses prévisions: +2,3% en 2017, +2,1% en 2018 et +1,9% en 2019.

L'exécutif européen s'attend à une poursuite de cette croissance tant dans la zone euro que dans l'UE, à un rythme de 2,1 % en 2018 et de 1,9 % en 2019. En mai, elle tablait sur 1,9% en 2017 et 2018. Pour cette année, elle table sur +1,5%, +1,4% en 2018, avant de remonter à +1,6% en 2019.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL