Castorama pourrait délocaliser des centaines de postes en Pologne

Xavier Trudeau
Novembre 14, 2017

"En France, c'est ainsi que des centaines de salariés voient leur emploi disparaître tant chez Castorama que chez Brico Dépôt ", déclare FO dans un communiqué, rapporté par Les Échos. D'après les syndicats, FO et la CGT, la directrice générale du groupe Kingfisher, la Française Véronique Laury, a annoncé la semaine dernière dans une vidéo diffusée dans l'ensemble des sociétés, ce regroupement dans un centre de services partagés à Cracovie.

Contacté par Reuters, Castorama n'a pas commenté ces informations dans l'immédiat. "Après les métiers de la comptabilité, du contrôle de gestion, d'autres métiers seront vraisemblablement appelés à disparaître", s'inquiète de son côté Force Ouvrière. "Et on sent que les annonces ne sont pas finies", renchérit la CGT. Au sein même de l'enseigne Castorama, près de 500 postes seraient menacés, selon FO, dont "200 à 250 " au siège de Templemars (Nord), a indiqué son représentant Jean-Paul Gathier.

Un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) est prévu pour 2018, a déclaré à Reuters un délégué syndical FO chez Castorama, Jean-Paul Gathier, en dénonçant un écran de fumée. Concernant la situation de Brico Dépôt, "40 à 50 personnes devraient être impactées" précise Patrice Herrerias chez FO. "On ne sait pas encore si les personnels administratifs en magasin" le seront, a-t-il ajouté.

Sollicitée, la direction de Castorama n'avait pas donné suite en fin de journée.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL