Croissance de 0,5% au T3 — République tchèque

Xavier Trudeau
Novembre 15, 2017

L'Italie a enregistré une hausse de 0,5% de son Produit intérieur brut (PIB) au troisième trimestre par rapport au deuxième, et de 1,8% sur un an, le meilleur résultat enregistré depuis six ans, a annoncé mardi l'Institut national des statistiques (Istat). Les données publiées "confirment le rôle moteur de l'Allemagne pour l'économie de la zone euro", indique Reuters. Sur un an, le PIB tchèque a augmenté de 5,0% au troisième semestre, après 4,7% au deuxième trimestre. Les analystes, selon un consensus publié par Intesa Sanpaolo, tablaient sur une hausse de 0,4% du PIB d'un trimestre sur un autre et de 1,6% sur un an. "Sa progression ressortait à 2,3% au trimestre précédent", indique l'agence de presse.

La croissance du premier trimestre a par ailleurs été révisée à la hausse à +0,9% contre +0,7% précédemment.

Sur les neuf premiers mois de l'année, la croissance atteint 1,5%.

"Alors que la dépense publique et celle des ménages sont restées à peu près au même niveau qu'au trimestre précédent, l'investissement a contribué à la croissance globale", a jouté l'Office.

L'accélération de la croissance intervient dans un contexte particulier: la chancelière allemande Angela Merkel poursuit les négociations sur la constitution d'une coalition de gouvernement.

Malgré plusieurs tours de table, les positions restent pour l'instant inconciliables sur la lutte contre le réchauffement climatique, l'immigration et la politique énergétique de l'Allemagne.

"Comme les entreprises investissent plus, cela va aussi accroître la productivité", a commenté Michael Holstein, économiste de DZ Bank. En revanche, l'inflation s'inscrit en repli à 1,5% en octobre, contre 1,8% un mois plus tôt.

Si la croissance prend de l'altitude, l'inflation peine toujours pour sa part à accélérer.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL