Décès du cardinal Bernard Panafieu, ancien archevêque de Marseille — Personnalité

Evrard Martin
Novembre 13, 2017

Jusqu'à ce que sa santé le lui permette, l'ancien archevêque lisait la presse et s'enquérait de la vie des diocèses.

Une quinzaine d'années plus tard, il arrivait à Marseille.

Son successeur à Marseille, Mgr Georges Pontier était un proche du cardinal Panafieu, Il garde le souvenir d'un homme de foi sage et modeste. C'est d'ailleurs le cardinal Panafieu qui avait souhaité, en 1998, la création d'un service de communication diocésain, à laquelle elle avait participé.

Au plan national, il a été successivement président du Comité épiscopal France-Amérique Latine, membre du Conseil permanent des évêques de France, président de la Commission du monde scolaire et universitaire. Il fut aussi un grand artisan du dialogue interreligieux. Sur ce sujet, il avait su s'inspirer du laboratoire marseillais, qui se prête particulièrement au dialogue entre confessions, mais aussi des moines de Tibhirine, qu'il avait connu personnellement.

Il a été "attentif aux situations de précarité et à la diversité de la population de son diocèse", a souligné le communiqué du pape. Cette sagesse avait été relevée par les observateurs au moment de sa création comme cardinal par Jean-Paul II, en 2003.

Le cardinal Bernard Panafieu aimait à dire qu'il avait une " passion pour Marseille ". A ce titre, il participe au conclave qui élira Benoît XVI.

La messe de sépulture aura lieu à la cathédrale de La Major le vendredi 17 novembre à 15 heures.

. Durant ces mandats, il a fait preuve d'une rare humanité, œuvrant, comme peu de responsables catholiques avant lui, pour le rapprochement interreligieux et la co-existence entre communautés. Il s'est éteint dans la nuit de dimanche 12 à lundi 13 novembre, à l'âge de 86 ans, après une très longue maladie de Parkinson.

Né en 1931 à Châtellerault, Bernard Panafieu a été formé au séminaire d'Issy-les-Moulineaux, et ordonné pour le diocèse d'Albi, à 25 ans. Il avait été nommé par Paul VI évêque auxiliaire d'Annecy, le 18 avril 1974. "Il apporté une éminente contribution au dialogue entre les cultures et entre les religions, favorisant ainsi une coexistence paisible entre tous", a déclaré le pape François dans un télégramme.

En 2006, atteint par la limite d'âge, il s'était retiré à Notre-Dame de Vie, à Vénasque (Vaucluse).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL