De l'eau, du CO2 et de l'électricité renouvelable — E-diesel

Xavier Trudeau
Novembre 10, 2017

Audi poursuit ses investigations dans le domaine des biocarburants. En partenariat avec Ineratec et Energiedienst, la marque d'Ingolstadt prévoit d'investir dans une installation pilote pour la production d'e-diesel à Laufenburg, dans le canton d'Argovie en Suisse.

En clair, Audi se sert de l'excédent d'énergie électrique produite par une centrale hydroélectrique pour s'en servir dans une électrolyse qui génère de l'hydrogène.

"A Laufenburg, cette nouvelle technologie nous permet de gérer efficacement la production d'e-diesel dans des unités compactes, afin de le rendre plus économique".

Un complexe Audi produira 400.000 litres de Diesel synthétique par an dès 2019. Cette installation pilote offre la possibilité d'un usage multisectoriel: "le chauffage, la mobilité et rend possible le stockage de l'énergie renouvelable", explique Reiner Mangold, responsable du développement durable produit d'Audi.

Issu de l'eau, du dioxyde de carbone (CO2) et de l'électricité verte, le e-diesel est un diesel synthétique qui pourrait permettre aux moteurs à combustion conventionnels de fonctionner quasiment sans rejeter de CO2. Elle ouvrira ses portes en 2018 pour produire ses premiers litres. L'hydrogène est mis en réaction avec du CO2 récupéré de l'atmosphère ou de composés organiques pour fabriquer des hydrocarbures.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL