Des smartphones bavards avec la Chine — Wiko

Alain Brian
Ноября 21, 2017

D'après Elliot Alderso, des applications tierces qui sont déjà préinstallés avec les smartphones Wiko sont la source de ce problème. Ces deux applications (ApeSale Track et ApeStsMonths) permettent de transférer des données sans que l'utilisateur du smartphone en soit averti et pire, sans qu'il ne soit en mesure de les désactiver.

Quel est le but de ces applications? On se rassure comme on peut.

Pour les curieux, il est possible d'accéder à ces applications en tapant sur le clavier numérique (dans l'application Téléphone) *#*#2374#*#* ou *#*#2376#*#*.

Il n'y a plus de sécurité avec la marque française Wiko selon un utilisateur Twitter qui se plaint d'être le victime de la marque.

Interrogée par Le Figaro, Wiko reconnaît les faits et avance une explication technique. Les smartphones Wiko sont équipés de l'application STS (Sales Tracking System) dont la finalité est d'établir des statistiques de ventes et de durée de vie des produits.

Les données collectées par le système STS sont des données d'ordre technique, notamment le numéro IMEI, le numéro de série, le nom du modèle du téléphone, la version du système d'exploitation Android. Lors de la première configuration de votre Wiko, un message s'affiche concernant la collecte de ces données. Cet audit a été réalisé par le cabinet spécialité (TNP - Cil Consulting: http://www.protection-des-donnees.fr/).

Wiko confirme bien qu'il récupère chaque mois des informations sur ses clients via des applications préinstallées sur ses téléphones. Une information a éclaté sur les réseaux sociaux, et plus précisément sur Twitter, qui indique que des applications présentes sur les smartphones Wiko seraient capables de récupérer vos informations personnelles et de les transmettre à sa maison mère, une entreprise chinoise appelée Tinoo Mobile Technology et située en Chine. Contacté par NextInpact, Wiko a également tenu à préciser qu'il "prévoit "à très court terme" de remplacer le STS de Tinno par une version estampillée Wiko ", qui récupèrera moins d'informations et surtout qui "ne vérifiera pas la durée de vie des produits et donc n'exécutera pas de requête mensuellement".

D'autres rapports

Discuter de cet article