Deux ans de prison pour l'agression mortelle d'un immigré chinois — Aubervilliers

Claudine Rigal
Novembre 12, 2017

Il avait agressé Zhang Chaolin, en 2016, dans une rue d'Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis.

Cinq ans de prison dont trois avec sursis.

Le tribunal a retenu hier la circonstance aggravante que l'agression avait un caractère "raciste" et été commise "en raison de l'appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie ou une nation".

Chaolin Zhang, immigré chinois de 49 ans travaillant comme ouvrier textile, avait été agressé le 7 août 2016 alors qu'il marchait en compagnie d'un ami, également d'origine chinoise.

Les jeunes agresseurs avaient frappé les deux hommes et s'étaient emparés de la sacoche de Zhang Chaolin, qui ne contenait qu'un chargeur de portable et quelques bonbons...

Trois jeunes gens sont poursuivis dans cette affaire, qui avait suscité un vif émoi dans la diaspora chinoise et entraîné des manifestations à Paris et Aubervilliers, où travaillent plus de 10 000 personnes originaires de Chine autour de la première plateforme d'import-export textile d'Europe. Il était décédé après cinq jours de coma. Deux autres jeunes, âgés de 17 et 19 ans lors des faits, seront prochainement jugéspar la cour d'assises des mineurs. Une peine qui "n'apaise pas " Les proches ne "peuvent se satisfaire de cette peine, qui ne les apaise pas, qui ne répare pas", a déclaré l'avocat des proches de la victime. Mais, a-t-il ajouté, "y-a-t-il une peine qui puisse apaiser la douleur des Zhang?"

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL