Deux journalistes de la RTS arrêtés à Abu Dhabi

Claudine Rigal
Novembre 14, 2017

Les deux hommes ont finalement été relâchés dans la nuit de samedi à dimanche et autorisés à rentrer à Zurich, laissant derrière eux leur équipement et la plus grande partie de leurs affaires, selon la chaîne. Ils ont été interpellés alors qu'ils filmaient des images sur un marché de plein air.

Les journalistes ont subi des interrogatoires allant juqu'à neuf heures d'affilée, et leurs yeux étaient bandés lorqu'ils étaient déplacés d'un lieu à un autre, a ajouté RTS.

RSF a demandé la "restitution immédiate" du matériel confisqué lors de l'arrestation.

Les autorités voulaient apparemment savoir pourquoi ils prenaient des images sur le marché et semblaient contrariées par le fait que des travailleurs pakistanais aient été filmés, alors que des critiques ont été émises dans le passé par des ONG sur des abus contre des migrants travaillant sur des chantiers de construction dans le Golfe. L'accrochage des collections permanentes mêle 300 prêts français et 200 œuvres acquises par le Louvre Abu Dhabi. La RTS condamne cette "tentative d'intimidation et cette atteinte à la liberté de la presse".

Les Émirats arabes unis ont tenté mardi de justifier l'arrestation de deux journalistes suisses venus couvrir la semaine dernière l'inauguration du Louvre Abu Dhabi, affirmant qu'ils avaient violé des réglementations en vigueur.

Le public a commencé à visiter, samedi 11 novembre, les collections et l'intérieur baigné de lumière du Louvre Abu Dhabi, le musée inauguré trois jours plus tôt aux Émirats arabes unis par le président français Emmanuel Macron. C'est aussi le premier musée à porter le nom du Louvre hors de France.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL