En hausse, BG salue la cession en Australie — Engie

Xavier Trudeau
Novembre 25, 2017

Après avoir annoncé la fermeture de sa centrale d'Hazelwood, Engie continue de se désengager du charbon en cédant sa centrale australienne de Loy Yang B. Le groupe français annonce mercredi 23 novembre dans un communiqué avoir signé un accord engageant sous conditions avec la maison-mère de l'énergéticien australien Alinta Energy, le conglomérat hongkongais Chow Tai Fook Enterprises.

Et "en Australie, une fois la transaction finalisée, Engie n'aura plus du tout d'activité dans le charbon", a précisé à l'AFP une porte-parole.

Bryan Garnier estime que la dette nette d'Engie pourrait en conséquence être réduite de 666 millions d'euros, et que l'opération va améliorer le profil du groupe: "chez Engie, la génération d'électricité à partir du charbon va passer d'environ 13% du total à fin 2015 à environ 6%", indique une note.

La centrale charbon de Loy Yang B, d'une capacité de 1.000 MW, située dans la vallée de Latrobe, dans l'Etat de Victoria (sud), fournit 17% des besoins en électricité de cet Etat.

Isabelle Kocher, Directeur Général d'ENGIE, a déclaré: "Cette transaction confirme le positionnement stratégique d'ENGIE sur la production d'électricité bas carbone, les infrastructures énergétiques et les solutions intégrées pour les clients".

La transaction "est soumise aux conditions de clôture habituelles et sa finalisation est attendue au premier trimestre 2018 au plus tard", est-il précisé.

Dans le cadre de son ambition de se concentrer sur les énergies bas carbone, Engie a prévu 15 milliards d'euros de cessions d'actifs sur trois ans dans le pétrole et le charbon.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL