Ex-président de Facebook: seul Dieu sait ce que les réseaux sociaux font avec les cerveaux

Alain Brian
Novembre 12, 2017

Connu pour avoir fondé la plateforme de téléchargement de musique Napster et avoir été l'un des premiers investisseurs et président du célèbre réseau social, l'entrepreneur a dit que les fondateurs de Facebook savaient qu'ils étaient en train de créer quelque chose qui rendrait ses utilisateurs addictifs. "Dieu seul sait ce que Facebook fait aux cerveaux de nos enfants ". Tout est parti d'un article publié par le Guardian en octobre: le média britannique y interrogeait des anciens de Facebook ou encore de Twitter qui parlaient alors de leurs regrets et scrupules face aux technologies qu'ils ont portées.

Alors que la désintoxication numérique est un sujet toujours plus porteur, de nombreuses figures de la tech admettent désormais, qu'à l'origine, les technologies flattent de bas instincts pour s'assurer leur succès. C'est un cycle d'acceptation sociale rétroactif, on exploitait une vulnérabilité de la psychologie humaine.

"C'était surtout: 'Comment est ce qu'on absorbe le plus possible de votre temps et de votre attention consciente?". Ça vous encourage à publier encore plus de contenus pour obtenir encore plus de rétroaction.

Admettant qu'il s'agit d'une technique simple pour engager l'esprit humain, Parker ajoute qu'il pense lui-même à ce genre de méthode en tant que hacker. "Les inventeurs, les créateurs - c'est moi, c'est Mark [Zuckerberg], c'est Kevin Systrom d'Instagram, c'est tous ces gens - en avaient conscience".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL