Fin de non-recevoir à l'offre de Broadcom — Qualcomm

Xavier Trudeau
Novembre 13, 2017

Face à l'offre surprise formulée par Broadcom à hauteur de 103 milliards de dollars (130 milliards de dollars en comptant la dette), le groupe Qualcomm s'apprêterait à rejeter cette proposition record dans le domaine des semiconducteurs en l'estimant insuffisante. "Après un examen exhaustif, mené en consultation avec nos conseillers juridiques et financiers, le conseil d'administration a conclu que la proposition de Broadcom sous-valorisait spectaculairement Qualcomm et comptait une incertitude réglementaire significative", a expliqué Tom Horton, président du spécialiste des puces pour smartphones.

Le titre Qualcomm s'adjuge 1,3% après une demi-heure de cotation à Wall Street.

Le groupe a également envisagé également de réviser son offre sur Qualcomm mais sans prendre pour le moment de décision sur ce point.

Qualcomm est déjà lui-même engagé dans le rachat de son concurrent néerlandais NXP, une transaction valorisant ce dernier à 47 milliards de dollars.

Cette tentative de rapprochement intervient alors que le secteur des semi-conducteurs est en pleine consolidation en raison du développement des technologies liées aux véhicules autonomes et aux objets connectés.

Récemment, on apprenait que Broadcom était prête à débourser plus de 100 milliards de dollars pour racheter Qualcomm. Qualcomm a son siège à San Diego (Californie).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL