Forte baisse de la consommation en octobre

Xavier Trudeau
Novembre 29, 2017

Les dépenses de consommation des ménages français en biens ont reculé de 1,9% en octobre, en raison d'une forte diminution de la consommation d'énergie mais aussi de biens durables, a annoncé mercredi l'Insee dans un communiqué. D'une part, les dépenses en gaz et électricité se contractent en raison de températures moyennes supérieures aux normales de saison. Ce recul s'explique aussi par une baisse de la consommation de produits raffinés, en particulier d'essence et de gazole, qui a chuté de 8% après une hausse marquée en septembre (+5,3%), précise l'organisme public. En particulier, les dépenses en équipement du logement et en habillement se réduisent nettement.

La consommation des ménages français en biens a accusé une baisse de 1,9% en octobre sous l'effet d'une chute de la consommation d'énergie et d'un net recul de ceux de biens fabriqués.

Une baisse qui tient tout à la fois à la réduction des dépenses en énergies du fait d'une météo plus clémente, et au repli des achats de biens fabriqués. Les dépenses en équipement du logement ont ainsi reculé de 3% (après avoir augmenté de 1,4% en septembre), malgré un rebond des achats en équipements de communication (smartphones).

En outre, les achats en matériels de transport diminuent de nouveau (-0,3 % après -0,2 %). En particulier, les achats de camping-cars et de caravanes marquent le pas. Les dépenses en "autres biens fabriqués " sont presque inchangées (-0,1 % après -0,3 % en septembre).

Les achats alimentaires se sont contractés de 0,3% après un rebond marqué en septembre (+0,8%). La consommation de fruits et légumes a ainsi nettement diminué, tandis que celle de produits agro-alimentaires est restée stable.

Par rapport à l'estimation précédente, l'évolution des dépenses de consommation des ménages en biens en septembre 2017 est légèrement rehaussée: +1,0 % au lieu de +0,9 %.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL