France. Depuis début 2017, 60 policiers et gendarmes se sont donnés la mort

Claudine Rigal
Novembre 12, 2017

Vendredi matin, un gendarme s'est donné la mort avec son arme de service dans la cour de la caserne de gendarmerie des Vans (Ardèche).

Au cours de la semaine qui s'achève, cinq fonctionnaires de police et un gendarme ont mis fin à leurs jours. Ce dimanche, il a donc été demandé aux directeurs généraux de la police nationale, de la gendarmerie nationale et de la sécurité intérieure de présenter une évalution des mesures mises en oeuvre pour prévenir ces suicides au sein de leurs rangs.

Gérard Collomb a rappelé que "la prévention des risques psycho-sociaux est une priorité du ministère de l'Intérieur", notamment à travers le recrutement de psychologues, la redynamisation des cellules de veille ou encore le déploiement de réseaux de référents.

Début 2015, face à un pic de suicides chez les policiers et gendarmes enregistré en 2014, Bernard Cazeneuve avait lancé un plan ministériel de 23 mesures pour lutter contre ce fléau chez les forces de l'ordre.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL