Grazia UK retouche ses cheveux en une, la colère de Lupita Nyong'o

Pierre Vaugeois
Novembre 10, 2017

Lupita Nyong'o a publié la photo originale sur son compte Instagram.

Tout à la grande offuscation de l'actrice qui est très fière de ses origines et de son apparence, le magazine anglais Glazia Daily UK a lissé dans le but de lui donner une apparence plus " européenne ". "J'embrasse mon héritage naturel à travers toutes les fibres de mon être, et même si j'ai grandi en pensant que la peau claire et que les cheveux raides et soyeux étaient des standards de beauté, je sais maintenant que ma peau foncée et mes cheveux crépus et frisés sont beaux aussi". Mais le magazine a préféré les effacer complètement pour montrer la star le crâne rasé.

As I have made clear so often in the past with every fiber of my being, I embrace my natural heritage and despite having grown up thinking light skin and straight, silky hair were the standards of beauty, I now know that my dark skin and kinky, coily hair are beautiful too.

"Mes cheveux crépus sont beaux aussi"

"Si j'avais été consultée, j'aurais expliqué que je n'aurais pas pu le tolérer et j'aurais condamné cette omission de ce qui fait partie de mon héritage naturel", écrit Lupita Nyong'o.
Je suis déçue que Grazia UK m'ait invitée pour faire leur couverture pour ensuite modifier et lisser mes cheveux pour qu'ils collent à leur idée de ce à quoi devrait ressembler une belle coiffure".

Dans son tweet, le hastag #dtmh pour "Don't touch my hair" (Ne touche pas à mes cheveux) est utilisé. Had I been consulted, I would have explained that I cannot support or condone the omission of what is my native heritage with the intention that they appreciate that there is still a very long way to go to combat the unconscious prejudice against black women's complexion, hair style and texture.

Lupita Nyong'o s'est également exprimée sur Instagram dans un long post qu'elle conclut par le hashtag #dtmh, en référence directe à la chanson de Solange "Don't Touch My Hair", véritable hymne aux cheveux des femmes noires.

D'ailleurs, le 19 octobre dernier, Solange était elle-même victime de ce genre de pratique puisque le magazine The London Evening Standard choisissait lui aussi de retoucher ses cheveux pour qu'ils conviennent à un standard de beauté dit "caucasien".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL