"Il n'y a pas eu de perquisition" dans les locaux de la police municipale de Nice — Christian Estrosi

Claudine Rigal
Novembre 23, 2017

Invité de Franceinfo ce jeudi matin, Christian Estrosi a réagi quelques minutes après ces révélations.

La justice a mené des perquisitions au mois d'Octobre, selon le journal Le Parisien, dans les locaux de la police municipale de Nice, concernant l'attentat du 14 juillet. "J'ai appelé mon directeur général des services qui m'a dit qu'il n'y a eu aucune perquisition, il y a eu une visite de juges (...)".

Dans le centre de surveillance de la police municipale, des dizaines d'écrans de contrôle géants diffusent en permanence les images des milliers de caméras présentes dans Nice. Ils ont voulu savoir comment cela fonctionnait, et ont déposé une liste de demandes d'informations à leur adresser. "Ils font leur travail, et j'ai plutôt le sentiment qu'ils le font bien". La justice veut comprendre comment le chauffeur du camion est passé inaperçu sur la promenade des Anglais avant l'attentat. Cette ouverture d'information judiciaire a fait suite au dépôt de deux plaintes avec constitution de partie civile.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL