Japon: Menace d'attentat pendant Belgique

Solenn Plantier
Novembre 15, 2017

La rencontre amicale Belgique-Japon (1-0) a failli être annulée ce mardi soir à Bruges.

"Le signalement était considéré comme crédible".

Pour cette raison, une analyse a été demandée à l'OCAM.

"Ce n'est que pendant le match que nous avons appris qu'il n'y avait pas de menace concrète". En concertation avec les organisateurs et avec le bourgmestre de Bruges, il avait en effet été décidé de "ne pas alarmer le public", mais de malgré tout "renforcer les contrôles d'accès au stade", précise Dirk Van Nuffel, chef de corps de la police de Bruges, en fin de soirée.

Des détecteurs de métaux et des chiens entraînés à reconnaitre les explosifs ont ainsi été mis en service, et les fouilles de supporters ont été intensifiées. Des policiers armés se sont aussi positionnés à des endroits stratégiques. "Tout s'est finalement déroulé dans le calme".

"Une heure avant le match nous n'étions pas certains du tout de jouer", a confirmé Stefan Van Loock, le porte-parole de la Fédération belge, à la Dernière heure.

"Il n'a jamais été en danger et les supporters peuvent regagner leur domicile tranquillement", a seulement précisé la Fédération Belge après la rencontre. L'évacuation du stade après la rencontre s'est déroulée de manière optimale.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL