Kurzawa ne regrette pas sa célébration

Solenn Plantier
Novembre 12, 2017

A ce moment-là, quand j'aurais fait taire les critiques et que les gens arrêteront de parler de moi tout ce qui est extra-sportif, peut-être que je répondrais à certaines questions. Je dois tout travailler. "On n'est jamais au top", a déclaré l'ancien Monégasque ce dimanche dans un entretien à l'émission Téléfoot. On peut être à 100% et on doit toujours travailler. Je ne pense pas avoir tué quelqu'un, je ne le referai pas mais je ne le regrette pas. Dans le vestiaire? Ils m'ont tous félicité parce que j'avais mis trois buts. "Comme pour Layvin ou n'importe quel autre joueur, quand il y a quelque chose qui ne me semble pas normal, je leur dis. [.] Après, c'est à eux de faire attention à ce qu'ils font et ce qu'ils peuvent dire". On a eu une discussion pour m'expliquer. "Il sait comment je me comporte, comment je suis". Il commente cette affaire et la met derrière lui: "Pour moi, tout le monde fait des erreurs". J'en ai fait et j'en referai. Deschamps était au courant bien avant. Mais je n'ai pas envie de revenir sur ça.

Titulaire contre le pays de Galles (2-0) vendredi, en amical, Kurzawa a assuré que sa relation avec son sélectionneur était "très bonne". Je n'étais pas ennuyé par tout ça. C'est juste ça. Je n'ai pas envie qu'on aille voir mon petit frère qui joue à Nice par rapport à ça et que lui-même se mette à répondre. Je dois moi-même lui donner l'exemple.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL