La mairie dédommage le propriétaire d'une Ferrari... abîmée par un dos d'âne

Claudine Rigal
Novembre 28, 2017

Il a vu rouge. Aussi, lorsqu'un bolide aussi précieux se retrouve abîmé par un banal dos d'âne, on peut logiquement imaginer le désespoir de son pilote. Mais un Roquebrunois ne l'a pas entendu de cette oreille, lorsque cela a engendré des dommages à sa voiture de luxe italienne. Celui-ci a alors engagé une procédure afin de faire constater par un huissier la non-conformité de l'ouvrage. Et effectivement, il n'était pas aux normes. Ce qui a été fait mais la mairie a demandé une contre-expertise.

C'est ce que nous rapporte Thierry Modolo, qui anime une page Facebook dénonçant les ralentisseurs et offrant assistances à leurs "victimes" (voir par ailleurs). Et bien qu'ils soient construits pour réduire la vitesse des véhicules en agglomération, ils seraient responsables de nombreux maux.

Pour rappel, les dos d'âne doivent mesurer dix centimètres de hauteur au maximum et doivent obligatoirement se situer dans une zone limitée à 30 km/h.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL