"La pose enchantée" de Magritte reconstituée grâce à des Liégeois

Pierre Vaugeois
Novembre 14, 2017

Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mardi, a été dévoilé le dernier morceau d'un tableau de Magritte mystérieusement disparu. Il était malgré tout répertorié dans le catalogue du surréaliste belge.

L'œuvre "La pose enchantée " de René Magritte date de 1927 et depuis 1932, on en avait perdu la trace!

La découverte de cette quatrième et dernière partie manquante lève définitivement le "mystère" qui entourait la destinée de ce tableau.

L'artiste a décidé de sacrifier "La Pose enchantée" en raison de ses "difficultés financières", à une époque où les grandes galeries d'art avaient fait faillite dans le sillage du krach boursier de 1929, a expliqué M. Draguet. Cette découverte permet donc "de restituer complètement mais virtuellement" le tableau de Magritte.

La partie supérieure gauche, cachée derrière Le portrait conservé au MoMa (Museum of modern art) à New York, a ainsi été découverte grâce à la technique de la radiographie par rayon X. Dans la foulée, Le modèle rouge, qui se trouve à Stockholm, a révélé la partie inférieure gauche. Et la partie inférieure droite a été retrouvée derrière La Condition humaine, un tableau gardé à Norwich au Royaume-Uni.

" Dieu n'est pas un saint ", oeuvre de 1935, était exposée au Musée Magritte de Bruxelles. Il vise notamment à "élucider les causes des altérations atypiques de la couche picturale qui affectent de manière récurrente les oeuvres de jeunesse du peintre", selon le musée. Une idée qui demanderait une coopération entre les musées détenteurs des tableaux.

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL