L'aéroport de Montpellier va s'agrandir (avec vidéo)

Evrard Martin
Novembre 3, 2017

L'extension de l'aéroport se poursuivra à l'étage sur une surface de 3.200 m2 qui sera dédiée aux activités commerciales ainsi qu'à 2 nouvelles salles de pré-embarquement. Le nouveau hall départs, qui viendra dans le prolongement de ceux existants, et le nouveau dispositif traitant les bagages permettront de faire grimper les capacités de l'aéroport à 2,2 millions de passagers par an.

Cet effort financier se double d'une deuxième phase de 43,3 M€ sur la période 2021-2025, dont 19,7 M€ de travaux sur les chaussées, et 4,7 M€ sur une nouvelle extension de l'aérogare. " Tout aura conduit à un choix historique " pour l'Aéroport Montpellier Méditerranée, qui entre dans une " phase aussi importante que celle de 1977 avec la création de l'aérogare actuelle, redimensionnée en 1990 ". La structure héraultaise a gagné 300.000 passagers en 2 ans. "Nous n'aurions pas atteint ces niveaux sans un plan d'investissement d'envergure". En se donnant un objectif de 2,2 millions de passagers à 2022, l'AMM vise une croissance du trafic de 3,6 % par an, alors que les dernières projections de l'Association internationale des transporteurs aériens (IATA) font état d'une croissance annuelle du trafic mondial de 2,5 % sur la période, selon le comparatif donné par l'AMM. Car le diagnostic et les finalités de "Destination 2020 " restent inchangés: les résultats d'AMM sont excellents, son potentiel est très élevé et son développement une nécessité pour ne pas s'effacer progressivement entre Marseille et Toulouse. Concernant le nombre de destinations, l'ambition est toujours d'atteindre 50 routes aériennes proposées à partir ou en direction de Montpellier (contre 30 durant l'été 2017).

Cette aérogare virtuelle sera à l'été 2019, le terminal bien réel de l'aéroport de Montpellier-Méditerranée.

Enfin, les projets immobiliers qui dynamiseront la plateforme " vont bon train ". Il est également prévu la construction d'un complexe hôtelier (environ 150 chambres) sous les enseignes Ibis Budget et Ibis Styles, d'une brasserie d'une centaine de couverts, d'un centre de séminaires et d'équipements sportifs (squash, piscine...). Plusieurs immeubles de bureaux dont le chantier sera lancé au printemps 2018, doivent également sortir de terre. Enfin, des annonces d'implantations de nouvelles entreprises sont imminentes et attesteront davantage encore de ce dynamisme.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL