Le FN pressé par la Société générale de fermer ses comptes bancaires

Claudine Rigal
Novembre 21, 2017

Coïncidence ou pas, le FN a annoncé mercredi prochain la tenue d'une conférence de presse pour dénoncer l'attitude de "l'oligarchie" vis-à-vis du parti. La Société Générale a demandé au parti, en difficulté financière car endetté après ses résultats décevants à la présidentielle et aux législatives, de fermer tous ses comptes bancaires, "ceux du siège comme ceux de plusieurs fédérations, comptes-courant et comptes-livret", selon les informations de France inter et Mediapart.

Comment expliquer cette demande? "J'ai fait tous les recours internes, ils n'ont absolument pas abouti", a déclaré mardi le trésorier du FN, Wallerand de Saint-Just, sur BFMTV. "Nous tenons néanmoins à préciser que dans le cadre de la relation que nous avons avec l'ensemble de nos clients, que ce soit pour l'ouverture ou la clôture d'un compte, nous suivons à la lettre les réglementations en vigueur et les exigences qui s'imposent à un établissement bancaire", a simplement indiqué la Société générale à l'AFP.

"David Rachline va dans le même sens". "Il semblerait en effet que cette banque ne veuille plus de nous". "On se demande pourquoi d'ailleurs", a-t-il dit au micro de Sud Radio". @MLP_officiel dénonçait une démocratie aux mains des banques. Déjà, au moment de l'élection présidentielle, nous étions en recherche d'argent, en recherche de prêt, pour pouvoir mener campagne et l'intégralité des banques françaises avait refusé de nous prêter un seul centime. Il a fustigé "les banques et certains membres de l'oligarchie" qui useraient de "leur pouvoir financier pour faire en sorte que certains partis politiques ne puissent pas faire campagne". Non seulement elle n'a pas voulu nous prêter pour la campagne, mais en plus elle s'en prend au Front national et à ses fédérations.

De son côté, la Société général se refuse à tout commentaire.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL