Le jour de carence en cas d'arrêt maladie rétabli — Fonctionnaires

Claudine Rigal
Ноября 21, 2017

Selon lui, il avait entraîné de remarquables résultats pour lutter contre l'absentéisme. Dans les faits, cela signifie que les personnes en arrêt maladie ne seront rémunérées qu'à partir du deuxième jour d'absence. Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, qui avait demandé à ce que les femmes enceintes soient exemptées de cette disposition, n'a quant à lui pas été entendu. Si les absences pour raisons de santé de deux jours ont vu leur nombre chuter entre 2012 et 2013, celles de longue durée ont en revanche bondi, fait remarquer l'Insee dans une récente étude.

Dans le privé, il y a trois jours de carence pour les salariés. C'était le cas pour "deux tiers" des salariés en 2009, selon l'Insee. Afin de compenser ce manque à gagner, de nombreuses entreprises ont pris des dispositions.

"Je crois que le gouvernement veut donner le signal qu'il crée de l'égalité entre les salariés du privé et ceux du public. Mais je le redis: c'est mentir", déplore Bernadette Groison, de la FSU, première organisation syndicale de la fonction publique d'Etat, au micro d'Europe 1. Ce n'est pas le cas dans le public, où les salariés, lorsqu'ils sont malades, doivent bien payer leur journée. Pour le député communiste Jean-Paul Dufrègne, cette mesure est "une stigmatisation des fonctionnaires", et un dispositif "court-termiste et inefficace".

Dans la foulée du vote du rétablissement du jour de carence, les députés ont également voté un amendement d'une élue LREM pour étendre le décompte de ce jour de carence à tous les salariés bénéficiant d'un régime spécial de sécurité sociale.

Un autre amendement, adopté à l'initiative du gouvernement, est destiné à organiser les modalités du report de douze mois du plan de revalorisation des carrières (PPCR) des fonctionnaires. Ce changement aurait un impact considérable sur le budget de l'État, lui permettant de récupérer 170 millions d'euros. Le ministre a souligné que ce plan, "décalé" mais gardé, serait "appliqué au 1er janvier 2019" et financé au cours du quinquennat.

D'autres rapports

Discuter de cet article