Le juge des référés suspend l'autorisation des pesticides Closer et Transform — Sulfoxaflor

Evrard Martin
Novembre 24, 2017

La commercialisation de deux pesticides agricoles contenant du sulfoxaflor, un principe actif soupçonné de tuer les abeilles, a été suspendue par le tribunal administratif de Nice, a-t-on appris vendredi auprès de la juridiction.

Dans son ordonnance du 23 novembre, le juge des référés, statuant après un recours de l'association Générations Futures, indique que le principe de précaution doit s'appliquer pour le "Closer" et le "Transform", fabriqués par Dow Agrosciences SAS dont le siège est à Valbonne.

Des arguments rejetés par le magistrat.

Ces deux produits pharmaceutiques servent à traiter contre les pucerons les cultures de grands champs et les fruits et légumes grâce à une substance active, le "sulfoxaflor", que le fabricant recommande d'épandre à raison d'une seule dose par an, et pas moins de cinq jours avant la floraison. Et sur le caractère intrinsèquement toxique du sulfoxaflor, reconnu par l'Anses qui avait assorti l'autorisation de mise sur le marché de conditions très restrictives d'utilisation.

Leur vente en France, autorisée courant septembre par l'Anses, est donc interdite jusqu'à ce que la justice se penche sur le fond du dossier, ce qui devrait prendre plusieurs mois.

L'association Générations Futures vient d'obtenir le retrait de deux pesticides qu'elle accuse d'être des tueurs d'abeilles.

Il en appelle aux ministres français concernés "pour agir vite sur cette question".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL