Le Maroc et la Chine sur la route de la soie — Mémorandum

Claudine Rigal
Novembre 18, 2017

Les relations entre le Maroc et la Chine ont connu une évolution significative depuis la visite effectuée par le Roi Mohammed VI en Chine, en mai 2016, durant laquelle les deux chefs d'Etat avaient présidé la cérémonie de signature de plusieurs conventions de partenariat public/privé, inscrites dans le cadre du partenariat stratégique liant le Royaume du Maroc à la République populaire de Chine.

L'initiative englobe également une stratégie de développement axée autour de la communication et de la coopération entre la Chine et les pays de l'Asie de l'Ouest et ceux du bassin méditerranéen et de l'Europe, à travers la mise en place de la "Ceinture économique de la route de la soie" et la "voie maritime de la soie".

En effet, ce partenariat, qui a impulsé les relations commerciales bilatérales, a contribué à l'augmentation de 400% du nombre de touristes chinois ayant visité le Maroc, de 80% du volume des investissements chinois et de 20% du volume des échanges commerciaux.

L'adhésion du Maroc, premier pays africain dans le projet "La Ceinture et la Route", est une initiative de la Chine pour permettre au royaume d'établir plusieurs partenariats dans des secteurs prometteurs tels que l'infrastructure, les industries avancées et la technologie.

Le ministre a relevé, en outre, que les échanges de visites ont permis d'encourager la création de projets et d'examiner aussi la contribution des entreprises chinoises dans la réalisation parmi d'autres projets, au projet de la Ligne à grande vitesse devant relier Marrakech à Agadir.

L'initiative "la Ceinture et la Route", qui désigne la Ceinture économique de la route de la soie et la Route de la soie maritime du 21e siècle, a été proposée en 2013 par la Chine.

La Chine et le Maroc ont convenu de renforcer leur partenariat stratégique lors de la rencontre entre le conseiller d'Etat chinois, Yang Jiechi, et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, vendredi à Beijing.

Le responsable a par ailleurs souligné que le Maroc et la Chine se préparent à célébrer le 60e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques bilatérales en 2018.

Selon lui, la Chine est prête à coopérer davantage avec le Maroc sur le commerce, les investissements, les forces armées et la sécurité, la culture, l'éducation et le tourisme, ainsi que sur les grandes questions régionales et internationales, tout en travaillant main dans la main afin de sauvegarder les intérêts communs des pays en développement.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL