Le Maroc interdit la crypto-monnaie

Claudine Rigal
Novembre 22, 2017

Selon Jeune Afrique, l'Office national des changes du Maroc vient de qualifier d'"occultes " ces dernières et par la même d'interdire l'utilisation de ces monnaies dématérialisées dans le royaume.

Plusieurs risques sont associés à l'utilisation de la monnaie virtuelle comme mode de paiement, ont averti mardi 21 novembre Bank Al Maghrib (BAM), le ministère de l'Economie et des Finances et l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) dans un communiqué conjoint. A savoir: le recours aux monnaies virtuelles comporte d'importants risques pour leurs utilisateurs.

"Le Bitcoin, de l'anglais " bit " unité d'information binaire et " coin", pièce de monnaie, est une monnaie virtuelle.

Créé en 2009 sur Internet par des mathématiciens anonymes, le Bitcoin "est habitué aux krachs éclairs", écrivait récemment Le Figaro soulignant que la plus ancienne et la plus connue des monnaies virtuelles n'est régie par aucune banque centrale, ni Etat souverain.

Ce qui fait la spécificité de ces monnaies 2.0 et inquiète nombre d'observateurs. L'Office nation des changes prévient donc que " les transactions effectuées via les monnaies virtuelles constituent une infraction à la réglementation, passible de sanctions et amendes", qui pourront aller jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 500 à 20 000 dirhams d'amende. Un travail que cette institution dit suivre en collaboration avec Bank Al-Maghrib et le Groupement professionnel des banques du Maroc.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL