Le scandale des opérations inutiles — Chirurgie

Evrard Martin
Novembre 27, 2017

Depuis une dizaine d'années, la Fédération hospitalière de France (FHF), le représentant des hôpitaux, tire la sonnette d'alarme en réclamant une réflexion sur "la pertinence des actes médicaux". Dans sa dernière étude, dévoilée par le Journal du dimanche, elle révèle qu'en France, trop d'interventions chirurgicales sont inutiles.

Les chirurgiens opèrent trop et trop vite. Ce constat est confirmé par un sondage également commandé par la FHF dans lequel 88% des médecins interrogés disent avoir déjà prescrits certains actes ou examens qui, après coup, leur ont semblé non justifiés. Il s'agit du pontage coronarien, la césarienne, la chirurgie de la colonne vertébrale, la pose d'un stent coronarien et la chirurgie du cristallin. Et dans le cas de ces cinq opérations, souvent lourdes, d'importantes disparités régionales sont constatées poussant Frédéric Valletoux, président de la FHF, à constater que "nous ne sommes pas égaux face à la maladie, selon l'endroit où nous habitons". En Haute Corse, dans la Vienne ou les Landes, on en comptabilise 149 pour 100 000 habitants, tandis que dans l'Aisne, les Yvelines ou les Alpes-Maritimes, leur nombre s'élève à 308. La Fédération hospitalière de France appelle donc à une réforme: "Il peut y avoir une logique financière, c'est pour cela que nous appelons à une évolution du mode de rémunération pour prendre davantage en compte la qualité des soins et aussi les résultats atteints". Par exemple, pour être sûr qu'une opération est bien utile, elle propose une obligation d'obtenir un second avis médical.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL