Le stérilet réduirait le risque de cancer du col de l'utérus

Evrard Martin
Novembre 8, 2017

Outre sa fonction première, il pourrait également réduire les risques de 30% d'attraper un cancer du col de l'utérus à en croire les résultats d'une étude publiée mardi 8 dans la revue médicale Obstetrics and Gynecology.

La fréquence du cancer du col de l'utérus augmente dans le monde. Il existe sous deux formes distinctes et concerne soit le col de l'utérus, soit l'endomètre qui est la muqueuse utérine. Chaque année en France, on compte environ 3000 nouveaux cas de cancer du col de l'utérus et plus de 1000 décès.

Pour parvenir à leurs conclusions, les scientifiques ont analysé les données de 16 études qui portaient sur un total de 12.000 femmes à travers le monde.

Les chercheurs n'ont pas encore établi le lien entre la réduction du risque de développer la tumeur et l'utilisation du contraceptif.

"Nous avons été vraiment surpris par l'ampleur de la réduction du risque", souligne Victoria Cortessis, professeure adjointe de médecine clinique préventive à l'université de Californie du Sud et l'une des principales co-auteures.

Et d'ajouter, dans des propos traduits rapportés par Europe1: "La possibilité qu'une femme puisse minimiser le risque de cancer de l'utérus en choisissant ce mode de contraception pourrait potentiellement avoir un très grand impact sur la fréquence de ce cancer".

D'après l'étude, ce moyen de contraception entraîne une réaction du système immunitaire qui aide à lutter contre des infections responsables du cancer provoqué par le papillomavirus.

D'autres recherches doivent être menées sur le sujet pour expliquer le phénomène biologique.

En attendant que des recherches approfondies soient en mesure de confirmer ces résultats, les experts appellent à la prudence et ainsi à ne pas recommander l'usage du stérilet à un plus large éventail de femmes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL