Les chagrins d'amour affaibliraient physiquement le cœur

Evrard Martin
Novembre 14, 2017

Ces peines se traduiraient physiquement chez certaines personnes par une contraction anormale du muscle cardiaque, et un affaiblissement de ce dernier. "Cette nouvelle étude (.) suggère que nous devrions les traiter comme des patients menacés d'insuffisance cardiaque", conclut-il.

Le syndrome du "cœur brisé" a été découvert dans les années 1990. Des volontaires qui, pour 92% d'entre eux, étaient des femmes.

Il est apparu que chez ces personnes, le système de pompe du cœur avait été significativement impacté par le syndrome et que le muscle cardiaque affichait désormais de légères cicatrices. Conséquences, le cœur n'était plus capable d'assurer une élasticité et des contractions aussi grandes qu'avant le chagrin d'amour.

"Nous avons montré que cette maladie provoque des dommages pendant bien plus longtemps que ce que nous pensions", poursuit-elle dans un communiqué publié par l'université.

Les scientifiques ont en effet soumis 52 patients souffrants de cardiomyopathie Tako-Tsubo et 44 patients "sains" à des échographies et IRM cardiaques. Jusqu'ici, les médecins pensaient que les patients se rétablissaient sans intervention. Selon la Fédération française de cardiologie (FFC), "le taux de mortalité de la maladie de Tako-Tsubo (3,7%) serait presque aussi élevé que celui des crises cardiaques dues à un infarctus du myocarde (5,3%)".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL