L'UA condamne "l'esclavage" de migrants — Libye

Xavier Trudeau
Novembre 23, 2017

Le Président de la Commission de l'Union Africaine Moussa Faki Mahamat Search Moussa Faki Mahamat l'a fait savoir mercredi lors d'un point de presse sur la situation dramatique des migrants subsahariens en Libye. Parallèlement, le président de la Commission Faki Mahamat a lancé " un appel à tous les Etats membres de l'Union africaine, au secteur privé africain et aux citoyens africains pour qu'ils fassent des contributions financières".

"Je prie les Etats qui ont les moyens logistiques requis de les rendre disponibles, afin de faciliter l'évacuation de ces migrants", a t-il ajouté.

Le Rwanda veut apporter sa contribution après le retentissant scandale autour des migrants africains traités comme esclaves en Libye. Mahamadou Issoufou, avait appelé lundi la Cour pénale internationale (CPI) à se saisir de cette affaire, considérant que " l'esclavage est un crime contre l'humanité ".

Près de 43 000 réfugiés et demandeurs d'asile vivent en Libye selon le Haut Commissariat de l'ONU pour les Réfugiés. Les passeurs de migrants clandestins profitent du chaos qui règne en Libye pour faire illégalement traverser la mer aux populations en exil.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL