L'utilisation d'antidépresseurs ne doit pas être automatique — Dépression

Evrard Martin
Novembre 9, 2017

C'est ce que déclare la Haute Autorité de Santé (HAS) dans une recommandation destinée aux médecins généralistes publiée ce mercredi 8 novembre. Pourtant environ 40% des personnes souffrant de dépression ne recourent pas aux soins dans notre pays, ce qui a des effets délétères sur leur vie quotidienne et aggrave le risque de suicide.

Près d'un Français sur 10 aurait connu un épisode dépressif au cours des douze derniers mois. Enfin, même lorsque la dépression est correctement diagnostiquée, on observe souvent un mauvais usage des antidépresseurs: trop souvent prescrits pour des dépressions légères, pas assez dans des dépressions sévères, ou délivrés sans psychothérapie ni suivi.

Les signes d'une dépression sont: une humeur dépressive, une perte d'intérêt ou d'énergie, une concentration réduite, la diminution de l'estime de soi, un sentiment de culpabilité, d'idées ou de comportements suicidaires ou encore des troubles du sommeil ou de l'appétit. Ces problèmes doivent être quotidiens, récurrents et intenses, et être apparus depuis au moins deux semaines. La HAS rappelle qu'un état de tristesse ou de " déprime " ne peuvent être assimilés à cette maladie.

VIDEO. Saisie historique de 12 tonnes de cocaïne en ColombieLes arguments de deux professeurs opposés à la vaccination obligatoire passés au cribleEN IMAGES.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL