Mariano Rajoy tente de recoller les morceaux à Barcelone — Catalogne

Claudine Rigal
Novembre 12, 2017

Il est arrivé ce dimanche pour la présentation officielle du leader de son parti en Catalogne comme candidat aux élections du 21 décembre.

Au lendemain de la manifestation qui a rassemblé plus de 750.000 personnes à Barcelone, le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, est arrivé ce dimanche dans la capitale catalane.

"Je veux dire à toutes les entreprises qui travaillent ou ont travaillé ici de ne pas s'en aller", a déclaré le chef du gouvernement, alors que quelque 2.400 d'entre elles l'ont déjà fait depuis le référendum d'autodétermination du 1er octobre.

Beaucoup, y compris parmi les non-séparatistes, reprochent en effet à Mariano Rajoy d'avoir mené une croisade contre l'autonomie renforcée dont jouissait la région, croisade qui avait abouti à l'annulation du statut spécial de la Catalogne par la Cour constitutionnelle en 2010.

C'est sa première visite en Catalogne depuis que la région a été mise sous tutelle par Madrid.

Après un vote pour une déclaration d'indépendance au Parlement de la Catalogne, le 27 octobre, M. Rajoy a répliqué en congédiant le gouvernement catalan, en dissolvant le Parlement et en déclenchant des élections anticipées. Ce samedi, plus de 750.000 personnes ont défilé dans les rues de Barcelone pour réclamer la libération d'une dizaine de dirigeants séparatistes incarcérés pour "rébellion" et "sédition".

Le chef destitué du gouvernement catalan, Carlos Puigdemont, avait salué depuis Bruxelles la mobilisation des manifestants.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL