Pas d'accord sur son avenir en Europe — Glyphosate

Evrard Martin
Novembre 10, 2017

L'interminable feuilleton du glyphosate va-t-il connaître un épisode décisif ce jeudi?

La licence actuelle du glyphosate expire le 15 décembre.

L'Europe ne parvient pas à se mettre d'accord sur l'avenir du glyphosate. Si la même situation se reproduit, la décision finale reviendra alors à la Commission européenne. Les Etats membres doivent finalement voter aujourd'hui pour décider de la réautorisation pour cinq ans.

"Le grand changement c'est qu'on est dans un objectif de sortie, et pas simplement de reconduction". Sans obtenir non plus de majorité qualifiée. Ainsi, les pays en faveur du renouvellement ne représentent que 37% de la population européenne. Elle devrait être de cinq ans, avait indiqué fin octobre une porte-parole de la Commission.

Le ministre de la Transition Ecologique Nicolas Hulot a confirmé ce matin que la France ne votera pas de prolongation de plus de trois ans de la licence d'utilisation de l'herbicide controversé glyphosate au niveau européen. "La France est sur une position de trois ans", a indiqué Nicolas Hulot, et si la proposition est différente, comme celle qu'a prévu de proposer la Commission européenne jeudi, on votera contre". Quelle est la position du gouvernement français? Ce serait le scénario le plus court de sortie du glyphosate. "Mais la question aujourd'hui, c'est que la France n'agit pas seule, elle doit aller chercher des alliés", a assuré le ministre de l'Agriculture, n'hésitant pas à contredire publiquement Nicolas Hulot. "Quand j'avais proposé le 21 septembre dernier une période de 5 ans, ce n'était pas pour porter ensuite un autre renouvellement, mais une période de 5 ans avec un 'phasing out', une sortie", a-t-il rappelé. En clair: il faut que la France, En France, qui interdit son utilisation par les collectivités dans les espaces ouverts au public depuis le 1er janvier 2017, mais pas aux agriculteurs, se positionne clairement pour une sortie rapide et définitive du glyphosate.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL