Réaction du Président nigérien — Libye-esclavage

Xavier Trudeau
Novembre 19, 2017

"Il nous a instruits de rester mobilisés, en lien avec tous les pays africains", a révélé Ibrahim Yacouba, le ministre nigérien des Affaires étrangères sur son compte tweeter.

Jeudi, le président du Niger s'était indigné devant les images de la vente de migrants-esclaves présentées par la chaîne américaine CNN.

"Plusieurs autres leaders et personnalités africaines s'étaient également joints à l'indignation de M. Issoufou, notamment le leader du célèbre groupe ivoirien Magic System, Salif Traoré". "Il est temps que nos gouvernants s'engagent pour améliorer les conditions de vie des jeunes en Afrique en vue de les maintenir sur place, car ces jeunes fuient la misère de leurs différents pays ", a-t-il déclaré. Au nombre de celles-ci, le président guinéen, président en exercice de l'Union Africaine, le Professeur Alpha Condé qui a condamné vigoureusement ce qui se passe sur le sol libyen.

Le président de la CUA invite la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples de diligenter, selon une procédure d'urgence, une enquête en appui aux mesures annoncées par les autorités libyennes et de soumettre, dans "les plus brefs délais possibles", ses conclusions aux fins de faciliter "une action et un suivi diligents".

Les autorités policières ont dénoncé le " caractère illégal " de la manifestation, elles qui n'avaient pas été averties du déroulement de la marche.

Des centaines de personnes se sont rassemblées ce samedi 18 novembre à Paris, devant l'ambassade de Libye, dans le 15ème arrondissement de Paris en France.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL