Santé Les Amich vivent 10 ans de plus, découvrez leur secret !

Evrard Martin
Novembre 16, 2017

Une étude réalisée dans le nord des États-Unis a révélé que, grâce à une mutation génétique rare, la communauté amish bénéficierait de 10 ans de vie de plus.

Cette fameuse protéine se retrouve d'ailleurs en plus grand nombre chez les personnes obèses ou diabétiques. Et les 43 hommes et femmes porteurs de cette mutation du gène appelé SERPINE1, celui justement responsable d'une forte réduction de la production d'une protéine, vivraient en moyenne plus longtemps. Cette communauté religieuse anabaptiste aux règles de vie ultra strictes semble inspirer autant le septième art que les scientifiques.

En moyenne, l'espérance de vie d'un Américain est de 78,8 ans tandis que chez les Amish, elle est de 85 ans. Cette différence leur permettrait de vivre 10 ans de plus que leurs semblables. Leur profil métabolique était aussi plus sain et ils souffraient nettement moins de diabète et de maladies cardiovasculaires, a relevé l'équipe scientifique internationale. Quésako? Le télomère est un morceau d'ADN situé à l'extrémité de chaque chromosome qui se réduit à chaque division cellulaire, contribuant par conséquent au vieillissement.

Des chercheurs de l'Université Northwestern, aux Etats-Unis, étudient l'Old Order Amish, une population qui vit depuis des centaines d'années dans une sorte d'isolement géographique et génétique, à Berne, dans l'Indiana. A mesure que l'on vieillit, les télomères raccourcissent, ce qui provoque la maladie et la dégénérescence. Cela entraîne une augmentation de certaines protéines, dont la PAI-1, qui est la signature du vieillissement.

La molécule expérimentale "TM5614", qui neutralise cette protéine, a par exemple déjà fait l'objet d'un essai clinique de phase I au Japon.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL