Un député LREM propose de délocaliser l'Assemblée nationale à Marseille

Claudine Rigal
Novembre 13, 2017

Cette proposition est signée d'Adrien Taquet, un député La République en marche, qui souhaiterait que l'Assemblée nationale se délocalise hors de Paris. "Faut-il raser le Palais Bourbon?"

Délocaliser l'Assemblée nationale à Marseille afin de décentraliser le pouvoir. Toutes réunies dans une note publiée par la Fondation Jean-Jaurès, ses idées ont vocation à contribuer au chantier de réforme de l'Assemblée, lancé sous l'impulsion de son président François de Rugy.

Dans sa note, le député n'est pas tendre avec le palais Bourbon.

Dans ce dernier, "le confort remonte au XIXe siècle, la connectivité au XXe", explique l'élu LREM.

En plus de la vétusté des lieux, le député des Hauts-de-Seine est favorable à un grand déménagement de l'Assemblée "au-delà du périphérique" pour se rapprocher des Français.

Dans un pays centralisé comme le nôtre où le fossé semble irrémédiablement se creuser entre les citoyens et leurs représentants, à une époque comme la nôtre où le virtuel redéfinit un peu plus chaque jour la notion même 'd'être ensemble', la question mérite d'être posée.

Pour toutes ces raisons, le député propose de "faire de Marseille la nouvelle capitale législative de notre pays". Même Nicolas Dupont-Aignan y avait pensé, proposant en 2011 de "délocaliser l'Assemblée Nationale au Bundestag". "L'Assemblée de demain n'aura peut-être plus aucune réalité physique". "Un débat nécessite un éclaircissement?"

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL